bone-femur
guichet-nail-case

Clou Guichet®

Le Clou Guichet® s’utilise dans les fémurs, tibias et humérus. Sa rotation mécanique permet de l’allonger. Gagner 1 cm ne prends seulement que 10 jours.

Développé pour une Récupération Maximale

Chaque lignes du Clou Guichet ont étés conçue sans compromis, le rendant incroyablement resistant tout en préservant intacte sa facilité d’utilisation. Le Clou Guichet est reconnu comme le seul clou permettant l’appuis total – marche normale.
Le Clou Guichet permet de marcher le jour même de l’opération. De plus, quelques jour plus tard vous pourrez de nouveaux travailler et pratiquer les sports de votre choix.
 
Le clou fonctionne si bien que vous pourrez arrêter les anti-douleurs dès deux semaines après l’operation.

Votre Sécurité est notre Priorité

Le Clou Guichet n’utilise que les meilleurs aciers pour vous permettre d’atteindre de nouveaux sommets. Ainsi, vous aurez besoin de moins de temps opératoire et de médicaments.
 
Le Clou Guichet n’a causé aucune complication sérieuse depuis sa commercialisation en 1994. Comme preuve, le Dr Guichet s’engage a signer ses statistique.
 
Pour insérer le clou, des incisions minimes sont faites. Ces insistons sont si petites qu’elles ne sont presque pas visible.
 
N’hésitez pas à lire la section suivante si vous voulez bénéficier d’une explication technique de la procédure.

Fémur

Figures ci-contre : Patiente avant et après allongement de 5 cm du fémur droit par clou d'allongement pour inégalité. En bas, photographie clinique après égalisation des membres inférieurs.

Figures ci-contre : Patiente avant et après allongement de 5 cm du fémur droit par clou d’allongement pour inégalité. En bas, photographie clinique après égalisation des membres inférieurs.

Principe

Le clou est mis par le sommet du fémur, à proximité de la hanche. Une incision minime permet le passage du clou d’allongement dans la cavité centrale de l’os après que celui-ci ait été sectionné à son milieu. Le clou sera ensuite verrouillé à ses deux extrémités. Il y a 3 petites cicatrices de 15 à 20 mm.

Cliquetage

Des rotations internes et externes alternatives de l’ensemble du membre inférieur permettent de cliqueter le clou et donc d’obtenir le gain de taille. Voir la page sur les cliquetages pour mieux comprendre.

Particularités

Le cliquetage est généralement indolore ou peu douloureux quand le patient a bien été préparé en pré-opératoire : lorsqu’il est bien conditionné en post-opératoire, qu’il arrive à se déstresser et détend bien ses muscles. Des gains jusqu’à 10 cm, voire plus peuvent être obtenus en cas d’échange de clous.

Figure ci-dessus : Radiographies après un allongement bilatéral de 8.5 cm

Figure ci-dessus : Radiographies après un allongement bilatéral de 8.5 cm

Tibia

Figures ci-dessus : Patiente avant et après allongement de 5 cm du fémur droit par clou d'allongement pour inégalité. A droite, photographie clinique après égalisation des membres inférieurs.

Figures ci-dessus : Patiente avant et après allongement de 5 cm du fémur droit par clou d’allongement pour inégalité. A droite, photographie clinique après égalisation des membres inférieurs.

Principe

Le clou est mis par l’extrémité supérieure du tibia, à proximité du genou. Une incision minime permet le passage du clou d’allongement dans la cavité centrale de l’os, après que celui-ci ait été sectionné. La section ne peut se faire de l’intérieur de l’os, la scie intramédullaire ne pouvant couper un os triangulaire. Il faut donc une autre incision. Le péroné est lui aussi sectionné mais sa consolidation se fera sans ostéosynthèse, naturellement et parallèlement à celle du tibia. Seule une vis maintenant ses extrémités, supérieure et inférieure, avec celles du tibia. Le clou sera ensuite verrouillé à ses deux extrémités et maintiendra le tibia en place.
 

Cliquetage

Elles sont plus faciles et moins douloureuses que celles pour le fémur. On tourne la jambe en rotation interne et externe, ce qui permet l’allongement.
tibia-cases

Figures ci-dessous : Patiente avec un allongement des tibias de 10 cm (par fixateur externe) et des fémurs de 16 cm par clou Albizzia.

Figures ci-dessous : Patiente avec un allongement des tibias de 10 cm (par fixateur externe) et des fémurs de 16 cm par clou Albizzia.

Particularités

Le tibia cicatrise moins bien que le fémur (moins de muscle autour, et vascularisation plus réduite), donc on privilégiera le fémur en priorité dans les allongements bilatéraux. Un certain nombre de tibia ne cicatrisent pas spontanément, rendant parfois nécessaire une greffe osseuse. Cela arrive bien plus fréquemment qu’au niveau du fémur.
 
Le patient peut marcher sans problème et retourner à ses activités normales la semaine qui suit l’opération (toilette, alimentation, etc.). La reprise du travail peut être réalisée pendant la phase d’allongement Le gain est obtenu graduellement (1 mm/jour).
 
Les sports peuvent être repris pendant la phase d’allongement, mais les sports avec des mouvement rotatoires importants des bras (tennis, etc.) sont différés jusqu’à une cicatrisation osseuse correcte.
 

Les cicatrices

Il y en a plus qu’au fémur :

  • 1 pour l’insertion du clou au genou
  • 1 par vis (4 à 8 vis)
  • 1 pour couper le tibia
  • 1 pour couper le péroné

Humérus

Figure ci-contre : Patient 3 semaines après l'opération (insertion de 2 clous huméraux Albizzia), tenant dans sa main un clou Albizzia, et ayant déjà gagné 2.4 cm de longueur de son humérus. Son gain final a été de 6 cm.

Figure ci-contre : Patient 3 semaines après l’opération (insertion de 2 clous huméraux Albizzia), tenant dans sa main un clou Albizzia, et ayant déjà gagné 2.4 cm de longueur de son humérus. Son gain final a été de 6 cm.

Principe

Le clou est mis par l’extrémité supérieure du tibia, à proximité du genou. Une incision minime permet le passage du clou d’allongement dans la cavité centrale de l’os, après que celui-ci ait été sectionné. La section ne peut pas se faire de l’intérieur de l’os: il faut donc une incision spécifique.

Particularités

La proximité du nerf réserve l’allongement de l’humérus aux cas de raccourcissements importants ou de nanisme.

Cliquetage

Une rotation interne et externe alternée du coude et de l’avant-bras permettent de cliqueter le clou et d’obtenir le gain.